Nos races

Petit Munsterlander

En quelques mots...Le Petit Epagneul de Münster est intelligent et il apprend vite. Plein de tempérament et équilibré, il a un caractère stable et se montre attentif et amical envers l’homme : c’est un bon chien de famille, facile à sociabiliser. Il entretient naturellement une relation étroite avec son conducteur car il est capable de faire véritablement équipe avec le chasseurHistoireDans les années 1870, il existait dans la région de Münster un type de chiens d’Oysel à poil long qui tenaient bien l’arrêt, étaient dotés d’un nez à toute épreuve et savaient également rapporter.En 1906, le chantre de la Lande, le poète Hermann Löns, aidé de ses frères, se mit à rechercher les derniers spécimens d’une race que l’on appelait le « Heidebracke Rouge de Hanovre ». Ils baptisèrent ceux-ci « Heidewachtel » (Epagneuls de la Lande). A la même époque, le Baron von Bevervörde-Lohburg et le Directeur d’école Reitmann obtenaient leurs premiers résultats grâce à leur élevage en lignées. Les années suivantes, la variété dite « de Dorster » fit son apparition en Westphalie. Puis le 17 mars 1912, l’Association des Petits Chiens d’arrêt de Münster voyait enfin le jour

Spitz Japonais

En quelques mots...Intelligent, gai, très éveillé, le Spitz Japonais est un chien dédié pour l’agrément et la compagnie. Les individus bruyants ne sont pas tolérés.Chien doté d’une robe abondante d’un blanc pur, au museau pointu, aux oreilles triangulaires dressées et à la queue en panache portée sur le dos ; de constitution robuste, il est bien proportionné dans son ensemble. Son harmonieuse beauté exprime l’allant et la dignité qui lui sont propres et traduit l’éléganceHistoireOn pense que le Spitz Japonais descend du grand Spitz Allemand de couleur blanche qui a été introduit au Japon vers 1920 après avoir traversé le continent sibérien et le nord-est de la Chine. Vers 1921, cette race a été présentée pour la première fois à une exposition à Tokyo. Par la suite, en 1925, deux couples de grands Spitz blancs furent importés du Canada, puis, jusque vers 1936, de tels chiens furent importés du Canada, des Etats-Unis, de l’Australie et de la Chine. Leur descendance fut finalement l’objet de croisements en vue d’améliorer la race. Après la seconde guerre mondiale, en 1948, un standard unifié de la race fut établi par le Kennel Club japonais (JKC) et demeure celui en vigueur aujourd’hui

Yorkshire Terrier

En quelques mots...C’est un petit lion qui se cache sous cette splendide toison. En effet, au-delà de l’attrait esthétique, le Yorkshire est un terrier, il faut s’en rappeler. Elevé dans des conditions normales, mêlant expériences variées et riches, votre Yorkshire affrontera le monde avec défi. Terrier de compagnie actif et intelligent, il est réputé plein d’entrain et d’un naturel égalHistoireSon poil long pend parfaitement droit et de façon égale de chaque côté, partagé par une raie qui s’étend du nez à l’extrémité de la queue. Très compact et net dans ses lignes, ce petit chien se tient très droit, ce qui lui donne l’air important. L’ensemble de ses formes donne l’impression d’un corps vigoureux et bien proportionné. Il a, entre autre particularité, celle d’offrir un maximum sous un volume minimum, d’une lignée à l’autre.

Shetland

En quelques mots...Le Sheltie est un petit chien de travail à poil long, d'une grande beauté, en aucune façon lourd ni grossier. Harmonie des formes, de telle sorte qu'aucune partie ne semble disproportionnée par rapport à l'ensemble. Le pelage, avec la crinière et le jabot très fournis, la tête bien sculptée, la douceur de l'expression concourent à la présentation du Shetland idéal.HistoireEveillé, doux, intelligent, solide et actif, ce petit chien de berger est réputé affectueux et réceptif vis-à-vis du maître, mais réservé envers les étrangers. Il ne doit cependant jamais être craintif.Ce chien de berger venu d’Ecosse est réputé pour son très fort attachement à ses maîtres. Sous son aspect élégant et sa robe éclatante, se cache un véritable chien de berger, de format réduit, qui à défaut de travailler sur troupeau, peut exceller dans différentes discipline sportives, en particulier, l’agility où sa vivacité et son influx font merveille.